Lectures

Publication : octobre 2018
Mise en ligne : 5 février 2019

Contrairement à une opinion largement répandue, la philosophie n’est pas une démarche ésotérique, sans lien avec la réalité quotidienne. Depuis toujours les philosophes ont tenté d’intervenir dans la vie politique. Déjà Platon acceptera de se déplacer en Sicile afin de conseiller Denis, roi de Syracuse. Il sera vite accusé de complot et emprisonné pendant un an. Il ne sera libéré que grâce à une rançon réunie par son entourage.

De même Spinoza et Bergson ont largement participé aux débats de leur temps. Le premier sera rejeté par les communautés juives et chrétiennes pour l’audace de ses écrits et manquera de peu d’être assassiné. Il se confrontera aussi violemment avec la municipalité d’Amsterdam qu’il accusera d’exercer un pouvoir tyrannique, ce qui l’obligera à s’enfuir à La Haye. Le second, abandonnant pour un temps ses études philosophiques à la fin de la Première Guerre Mondiale, jouera un rôle important dans la création de la Société Des Nations afin de tenter d’assurer la paix pour l’avenir…

Les lecteurs qui souhaiteraient approfondir leurs connaissances sur Spinoza et Bergson peuvent consulter les ouvrages suivants :

Une écosophie pour la vie : introduction à l’écologie profonde, éd. du Seuil, 2017, par le philosophe écologiste norvégien Arne Na­ess qui fait le lien entre la notion de Nature selon Spinoza et les questions écologiques actuelles  ; ainsi que La philosophie de Bergson, par Anne-Claire Désesquelles, éd. Vrin, 2011. Ces deux ouvrages sont faciles à lire.