Ah, la vache...

par  H. de JOYEUSE
Publication : avril 1982
Mise en ligne : 13 janvier 2009

Notre confrère « Europe Notre Patrie » (B.P. 512-02 75066 Paris Cx 02) rapporte qu’un quotidien à grand tirage publie un article intitulé « Faites jeûner vos vaches ». Des « savants » auraient constaté qu’une vache peut rester un mois sans manger. Il suffirait de faire boire la bête. Ces « savants » assurent que l’animal sortira de l’expérience rajeuni. Notre confrère, indigné, imagine l’impact d’une telle « découverte » sur les éleveurs insensibles aux malheurs des bêtes et prêts à se jeter sur toutes les nouveautés capables d’accroître la rentabilité. Si les vaches peuvent vivre sans manger (un mois, on doit pouvoir améliorer  ; les records sont faits pour être battus) plus besoin de prés, de fourrage, plus besoin de personnel pour les sortir ou rentrer de l’étable. Naturellement, ce que dame
vache peut accomplir, veaux, moutons, couvée doivent pouvoir en faire autant ! Et « Europe Notre Patrie » de conclure que l’animal domestique n’a qu’un plaisir : manger. La plupart ne peut s’accoupler sans l’accord de l’homme, lequel leur mesure ce genre d’amusement. Il ne leur reste que le repas pour trouver quelque agrément à la vie. Si maintenant on le leur supprime !
De son côté Hilarius considérant que l’Homme est indiscutablement le Roi des Animaux, il doit faire mieux qu’une vulgaire vache. Plaçons le savant agricole qui a découvert le procédé, dans un box. Clos par huissier. Donnons-lui de l’eau gratuite avec une pipette, à volonté. Si passé un mois et un jour, il est en mesure de répondre à l’interview de Petrus Belle Marre, il a gagné.