N° 1117 - février 2011



par  J.-P. MON
Publication : février 2011
Mise en ligne : 13 mars 2011

Au fil des jours

Jean-Pierre Mon dénonce les attaques feutrées contre la fonction publique et l’idéologie libérale dont le philosophe M.Onfray donne un savoureux petit catéchisme.

par  M.-L. DUBOIN
Publication : février 2011
Mise en ligne : 16 mars 2011

Pas de “grand soir” !

Marie-Louise Duboin tente de tirer quelque leçon de la révolution du peuple tunisien.

par  C. PICAVET
Publication : février 2011
Mise en ligne : 16 mars 2011

La dégradation de l’enseignement français, géré comme une entreprise de pointe, se poursuit. C’est l’inhumanité qui y est introduite : de même que le gouvernement songe à remplacer les consultations médicales par une recherche sur internet, les écoles seront dotées d’ordinateurs, mais le personnel de service en sera réorienté … vers le pôle emploi. Témoignage récolté sur la Toile :

Adieu, la valeur humaine ajoutée !

C. Picavet sait bien que 8 ordinateurs n’apporteront pas dans son école rurale la chaleur humaine d’une simple “employée de la vie scolaire”, brutalement mise au chômage.

par  C. AUBIN
Publication : février 2011
Mise en ligne : 19 mars 2011

En claquant la porte du Medef, le Président de l’Association Pour l’Emploi des Cadres (APEC) a fait parler de lui. Sans juger ce fils d’ouvrier passé par l’ENA, Christian Aubin apprècie ci-dessous ce qu’il dévoile de la rapacité du patronat et de sa rencontre avec un monde qui, lui, existe bien, celui des travailleurs.

Un monde qui n’existe pas !

Christian Aubin apprécie les révélations d’un énarque, démissionnaire du Medef, et qui révèle l’irréalisme du patronat.

Publication : février 2011
Mise en ligne : 19 mars 2011

Ancienne journaliste au Monde, Martine Orange a publié dans Médiapart, le 4 décembre dernier, quelques chiffres qu’il sera bon d’avoir en tête quand les candidats à des élections nous diront qu’il n’y a pas d’argent pour les services publics. Nous la citons :

La Commission européenne avoue :

...quelques chiffres qu’il sera bon d’avoir en tête quand les candidats à des élections nous diront qu’il n’y a pas d’argent pour les services publics.

Publication : février 2011
Mise en ligne : 19 mars 2011

Et des économistes dénoncent :

…beaucoup de fausses évidences, mais se montrent incapables d’imaginer mieux qu’une REdistribution ne pouvant satisfaire personne.

par  É. LEYMARIE
Publication : février 2011
Mise en ligne : 19 mars 2011

L’accumulation capitaliste a pour effet, entre autres, de creuser systématiquement le fossé entre riches et pauvres. Pour corriger les plus insupportables inégalités, la social-démocratie a prôné la REdistribution : imposer les plus riches pour que l’État-Providence puisse verser une aide à ceux que la naissance défavorise injustement. Cette réforme est aujourd’hui remise en question, sous différents prétextes : elle taxe des revenus légalement acquis, elle déresponsabilise ceux qui en bénéficient, etc. Pour le philosophe J.- F. Spitz, il est impossible de corriger individuellement les injustices économiques, c’est donc la société qui doit être juste. Analysant ce point de vue, qu’il qualifie de “républicanisme”, Éloi LEYMARIE montre ici que revenir ainsi vers une véritable distribution primaire des richesses, c’est supprimer trois injustices : le fait que l’argent puisse rapporter de l’argent, la hiérarchie inégalitaire de la division du travail, la relation entre argent et pouvoir politique :

La justice face aux inégalités

Eloi Leymarie trouve, dans la théorie du républicanisme, des raisons de préférer, à la REdistribution social-démocrate, une économie vraiment distributive.

par  G. EVRARD
Publication : février 2011
Mise en ligne : 19 mars 2011

L’article de Bernard Blavette, intitulé De l’aliénation à la libération, paru dans La Grande Relève 1116, a suscité les réflexions suivantes de la part de Guy Evrard :

Une analyse pessimiste ?

Guy Evrard ayant trouvé quelque pessimisme dans l’article “De l’aliénation à la libération” (GR 1116)...

par  B. BLAVETTE
Publication : février 2011
Mise en ligne : 19 mars 2011

Ceci permet à Bernard Blavette de préciser sa pensée : il n’est pas absolument pessimiste, mais il constate une régression dans la réflexion, surtout de la part des dirigeants des partis politiques, qui se montrent trop souvent sans réaction face à l’idéologie dominante :

— Plutôt une régression dans la réflexion des politiques

...Bernard Blavette s’en défend en montrant qu’il dénonçait surtout la soumission de professionnels de la politique à l’idéologie dominante.

par  J.-P. MON
Publication : février 2011
Mise en ligne : 19 mars 2011

Et à propos de « compromis avec l’oligarchie dominante », voici :

Une bien étrange déclaration

Et à propos de « compromis avec l’oligarchie dominante », voici : Dans la tribune de Libération « Réinventons les services publics », François Chérèque, secrétaire général de la CFDT, a publié, ce 27 janvier, un article intitulé « Les services publics doivent être au service des publics », dans la première (...)

Publication : février 2011
Mise en ligne : 19 mars 2011

Ci-dessous, la déclaration de soutien à la révolution tunisienne, proposée par un militant tunisien exilé, Sadri Khiari, qui a été mise sur la Toile, en plusieurs langues, pour permettre à tous ceux qui le veulent de la signer.

(pour cela il faut envoyer un mail à l’adresse solidaritytunisia @ gmail . com en indiquant vos noms, prénoms, fonction et pays de résidence).

Déclaration internationale de soutien à la révolution tunisienne

Ci-dessous, la déclaration de soutien à la révolution tunisienne, proposée par un militant tunisien exilé, Sadri Khiari, qui a été mise sur la Toile, en plusieurs langues, pour permettre à tous ceux qui le veulent de la signer. (pour cela il faut envoyer un mail à l’adresse solidaritytunisia @ gmail (...)