N° 1139 - février 2013



par  J.-P. MON
Publication : février 2013
Mise en ligne : 1er mai 2013

Au fil des jours

Jean-Pierre Mon souligne combien sont peu convaincantes les belles envolées de la presse autour de l’anniversaire d’un des premiers traités de l’Union Européenne, et il rapporte les propos d’un écrivain espagnol pour qui cette UE est un « vieux rafiot conservateur ».

par  C. AUBIN
Publication : février 2013
Mise en ligne : 1er mai 2013

Peut-on dire que les finances de la France sont de mieux en mieux gérées ? C’est la question que pose Christian Aubin en présentant une véritable fresque historique… qui n’est pas inutile si l’on veut tenter de répondre à la question :

Sommes-nous sur la voie de la liberté ?

Christian Aubin, faisant référence à l’Histoire, constate qu’aucun changement de régime politique n’a transformé les progrès techniques en progrès social.

par  Benjamin
Publication : février 2013
Mise en ligne : 2 mai 2013

Les institutions européennes sont basées sur l’idéologie libérale selon laquelle il faut laisser faire le marché pour que l’équilibre économique soit assuré et stable. L’évolution de l’économie mondiale en 2012 vient à nouveau de démentir cette croyance, mais les institutions européennes s’obstinent. Benjamin montre qu’en invoquant leur “science”, elles vont continuer à imposer concurrence et coupes budgétaires, ce qui signifie moins de solidarité et de démocratie, mais plus de profits pour une infime minorité, l’oligarchie.

Le marché dévastateur

Benjamin montre que, bien que l’idéologie libérale sur laquelle est fondée l’Europe soit à nouveau démentie par les faits, ses institutions s’obstinent à imposer concurrence et coupes budgétaires, donc encore moins de solidarité et de démocratie.

par  G. EVRARD
Publication : février 2013
Mise en ligne : 3 mai 2013

À l’occasion du tricentenaire de la naissance de J-J Rousseau, la GR (N°1134, août-septembre 2012) a souligné l’actualité, sur bien des points, de la pensée du philosophe des Lumières, relevant néanmoins un grand silence sur la place qu’il réservait à la femme, réduite à un second rôle au service de l’homme.

Une position jugée aujourd’hui réactionnaire, en tout cas en discordance avec sa vision éclairée de la démocratie, de la liberté et de l’égalité.

Guy EVRARD revient brièvement sur cette contradiction.

Jean-Jacques Rousseau face au féminisme

Guy Evrard revient sur la critique féministe de Jean-Jacques Rousseau.

par  B. BLAVETTE
Publication : février 2013
Mise en ligne : 4 mai 2013

Dans le texte ci-dessous, Bernard Blavette évoque la personnalité de John Ruskin (1819–1900), esprit original et totalement à contre-courant de son temps, dont les préoccupations éthiques, économiques, voire même écologiques, sont encore largement les nôtres, surtout dans le contexte de “Grand bond en arrière” [1] vers le XIXème siècle, que tente de nous imposer le capitalisme…

John Ruskin, un dissident à l’époque victorienne

Bernard Blavette nous présente une voix bien oubliée de la lutte sociale du XIXème siècle : John Ruskin